Réflexions autour du répit

Vincent Vallières nous dit que « l’amour c’est pas pour les peureux » et moi j’ajouterais que « le répit aussi c’est pas pour les peureux ». En effet, l’usage du répit est souvent présenté comme une panacée par les intervenants qui sont parfois dépassés par nos réalités familiales et par le fait de nous voir nous user mois après mois, année après année. Lire la suite

Des parents souvent coupables

Un jour, lors des premiers diagnostics de Fils une travailleuse sociale m’a fait une affirmation pleine de réalisme : « Les troubles de santé mentaux ne sont pas sexy ». Au départ, cette affirmation m’avait fait sourire, car c’est une affirmation qui a du punch et qui selon moi, illustrait bien le fait que la santé mentale est le parent pauvre du système de santé.

Lire la suite