Garder espoir


Je suis sidérée, émue, touchée bouleversée dans l’ordre et le désordre depuis que j’ai vu le point de presse de « Parents jusqu’au bout ».

Les questionnements et les opinions se bousculent dans ma tête depuis quelques heures.  Je crois que finalement, que j’ai mal à ma société, mal à mon Québec que j’aimais pour son désir d’égalité et d’entraide pour TOUT ses citoyens.  Je pleure le filet social qui est de plus en plus fragilisés.  En fait, ses trous grossissent tellement qu’il laisse tomber les plus démunis, ceux qui ont vraiment besoin d’aide.

J’ai vu dans le point de presse des mamans devoir nommer leurs difficultés personnelles, leur quotidien surréaliste, la chronicité de leur situation et je me suis dit qu’il était vraiment désolant que des femmes doivent ainsi lever le poing pour des demandes qui sont empreintes de raisons et de logiques.

Je suis triste que les familles d’enfants à besoins particuliers doivent constamment prouver leurs difficultés, raconter leur vie à des intervenants de passage, user de patience ou d’un budget considérable pour simplement faire évaluer leur enfant, assister à la disparition des services scolaires en étant plutôt impuissantes, sensibiliser les équipes traitantes aux effets chroniques du handicap de leur enfant sur leur propre santé physique et mentale… Je me désole de ces situations autant en tant que maman dans cette situation qu’éducatrice spécialisée.

Toutefois, je garde espoir en voyant des mamans se regrouper pour réclamer des conditions de vie acceptable pour elles et leurs enfants ou des parents « enchaînés » des écoles.  Ce sont des petites flammes qui me font croire qu’il ne faut pas abandonner et ne pas cesser de rappeler aux gouvernements bien-pensants que les enfants sont notre avenir, que l’éducation ne doit en aucun cas être un luxe et que nous sommes tous des citoyens et ce, même si l’on a un handicap.

 

Unité2

 

Parents mobilisons-nous!

 

Parents jusqu’au bout le site et la page Facebook

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *