QUAND L’ÉVEREST NOUS TOMBE SUR LA TÊTE

3-LesBulles_Texture1700px

Cette semaine, mon choix ne s’est pas porté sur un livre pour comprendre ou résoudre des problématiques, mais plutôt sur un un livre-bonheur. J’aime bien les livres et les films qui rendent heureux. J’ai ma sélection personnelle de films que je regarde une fois par an, car ils me font sourire et me réconcilie avec la nature humaine telle que : Amélie Poulain, Comme un garçon, Juno… En fin de semaine, j’ai trouvé un récit qui a le même effet sur ma joie de vivre et que je pourrai relire lorsque je voudrai relativiser mes problèmes, lorsque je voudrai revoir mes priorités, lorsque j’aurai besoin de croire profondément en l’amour et lorsque je voudrai me conforter dans ma croyance que l’on peut tout réussir avec des adaptations.

Quand L’ÉVEREST nous tombe sur la tête couvre tout cela. C’est le récit de Marie-Sol Saint-Onge qui entre à l’hôpital avec ce qu’elle croit être une vilaine pneumonie et elle en ressort plusieurs semaines plus tard en étant quadruplement amputée. Ce récit à deux voix est rempli d’amour, d’humour, d’espoir, de peines et de deuils qui ont le droit d’être vécus avec des larmes et parfois même avec un petit sourire en coin. J’ai lu ce livre en moins de 24 heures et avec grand plaisir.

Je connaissais déjà l’histoire de cette famille pour en avoir entendu parler sur le web, dans les journaux et avec le temps sur leur page Facebook. La page Facebook me fait souvent bien rigoler et je vous la conseille fortement. J’admire leur capacité d’autodérision et leur capacité de rire même du pire.

À lire et à relire autant le livre que la page Facebook

image

***Références : Marie-Sol Saint-Onge et Alin Robert – Quand L’ÉVEREST nous tombe sur la tête, Performance Édition, 2014.***

3-LesBulles_Texture1700px